Les chaton et l'allaitement au biberon

Pour bien comprendre les besoins du chaton et sur l'allaitement artificiel au biberon


 

 

 

 

La nourriture de votre nouveau compagnon à bien fait de vous tenir à cœur, le maintient de la santé et l’alimentation est particulièrement importante lors des premiers mois de vie de votre chaton car elle influencera grandement sa croissance. Le texte qui suit tentera de vous éclairez sur les besoins alimentations de votre chat durant ces premiers mois en votre compagnie. Pour plus d’informations vous pouvez aussi consultez notre texte intitulé « La nourriture pour chat » pour voir la différence entre des ingrédients de bonne qualité et ceux qui seront néfaste pour votre animal.

 
Au cours des sept premières semaines de vie du chaton, sa mère devrait prendre en charge l’alimentation, l’éducation et le sevrage de ces jeunes chatons. Dans ces circonstances, votre devoir est de s’assurer  que la mère à une bonne alimentation et accès à de l’eau propre et fraîche en permanence. Consultez le texte sur l’ « alimentation durant la gestation et l’allaitement  » pour avoir plus d’information. Si tout se passe bien, vous n’aurez pas à vous soucier de leur nourriture avant la quatrième semaine. Nous en discuterons plus tard dans le paragraphe sur le sevrage.


Il n’est pas toujours évident de savoir si la mère parvient à nourrir tous ces petits, vous devez observer le comportement de la mère et des chatons durant la tétée. Les chatons qui ont faim vont miauler et être plus agiter. Si la mère repousse les bébés sans leur avoir donnée la tétée ou lorsqu’ils ont encore faim, cela peut parfois signifier qu’elle n’a plus de lait. Un bébé bien nourri s’endormira après avoir été gavé du lait maternel.

 

Une mère allaite tendrement ses petits
Courtoisie de Blue Poem Himalayans Cattery 2011

 


Le biberon et le lait maternisé


Que ce soit parce que l’accouchement ne s’est pas déroulé comme prévu,  parce que la chatte à eu une portée trop nombreuse ou qu’elle manque de lait, il peut arriver que vous deviez subvenir  aux besoins d’un chaton dont la mère n’est pas disposée à allaiter. Dans le meilleur des cas, si une autre chatte dans votre environnement à eu une plus petite portée en même temps et ce porte bien, vous pouvez déléguer un ou plusieurs chatons à cette femelle, en s’assurant, bien sûr, que cette femelle accepte bien les nouveaux nés et qu’elle sera capable de s’en occuper correctement.


Sinon, vous devrez nourrir les chatons au biberon, ils sont trop jeunes pour laper et seront incapables de s’alimenter eux-mêmes. Vous devrez également aider le chaton à faire ses premières selles, ce qui est décrit plus bas dans ce texte, dans le paragraphe « Aider le chaton à éliminer ».


Vous aurez donc besoin d’un biberon ou d’une seringue, d’une ou plusieurs tétines et du lait maternisé pour chat. Vous trouverez tout cela facilement dans une animalerie. Il peut s’avéré plus facile de nourrir le chaton à la seringue durant ses deux premières semaines de vie. En cas d’urgence, sachez que le biberon ou des seringues peuvent être achetés en pharmacie et que les épiceries vendent du lait maternisé pour chat … Rarement de bonne qualité mais pour dépanner, c’est mieux que rien.  


Le lait de vache ou de chèvre ne convient pas aux chatons. Il est beaucoup moins riche en protéine que le lait maternel de la chatte et contient beaucoup trop de lactose. Il est donc impératif d’utiliser du lait maternel prévu à cette fin. Il existe plusieurs recettes de lait maternel faites maison qui peut convenir si, par urgence, il est impossible de fournir du lait maternel pour votre chatte. Ces recettes sont disponibles sur internet, cherchez et vous les trouverez rapidement. Elles sont généralement faites à partir de produits destinés à l’alimentation humaine et ne doivent être utilisée que provisoirement, en cas de nécessité.



Préparation du biberon


Un biberon parfait pour chaton contient entre 2 et 4 onces de liquide. Ils viennent quelques fois sans trous préalablement percé dans la tétine, vous devrez donc les faire vous-même. Utiliser une aiguille chaude, préalablement chauffé en haut d’une flamme et faite deux petits trous sur la pointe de la tétine. Les trous doivent être juste assez grands pour laisser suinter du lait si le biberon pointe vers le bas, et s’échapper quelques gouttes si le biberon est agité vigoureusement. Soyez prudent parce que si les trous sont trop gros, vous risquez de trop gaver le chaton et même de l’étouffer alors que des trous trop petits risquent de fatiguer le chaton qui tentera de téter en vain.

 


Préparation du lait maternel


Suivez toujours scrupuleusement les instructions indiquées sur le produit. Les informations contenues sur cette page concerne le lait maternel en général, il est possible que le produit que vous utilisez ait des spécifications à respecté.


Si vous utilisez du lait maternel en poudre, il est généralement conseillé de faire bouillir de l’eau afin qu’elle devienne stérile et sans bactérie. Une fois que la quantité d’eau est légèrement refroidit mais toujours chaude, mélangez y votre lait en poudre et brasser jusqu’à ce que le mélange devienne parfaitement homogène. Il est conseillé de filtrer le lait afin d’éviter les grumeaux, qui peuvent être très néfaste pour la digestion du chaton. Certains éleveurs affirment aussi qu’il est préférable de « doser moins fort » que ce que l’indique le mélange, afin de prévenir la constipation, souvent fréquente avec le lait maternel artificielle, et l’occlusion intestinale qu’elle pourrait occasionnée. Aussi, ne préparé pas beaucoup de lait d’avance, il est beaucoup mieux de préparé la dose nécessaire à chaque fois.


Le lait maternel liquide, vendu dans de petites boites, est généralement l’option la plus simple. Il est déjà homogène on y retrouve pas de grumeaux. Vous n’aurez qu’à placer le lait dans un contenant (ou le biberon) et de déposé ce dernier dans un bain-marie afin qu’il obtienne la température souhaité. Le lait doit être servi à une température légèrement supérieure à la température ambiante. Vous devez vérifier la température du lait en secouant le biberon et en déposant une ou deux gouttes sur votre poignet. Ne mettez jamais le lait ou le biberon directement au micro-onde.



 Quantité de lait et fréquence d'allaitement artificiel au biberon

Jour
1 - 2
3 - 7
8-14
15-21
22-28
29-31
32-35
36-42
43-49
Poids Apx. (g)
60
100
200
300
400
450
500
550
600
Lait/jour (ml)
25
30
50-60
75-90
100-120
150
200
0
0
Lait/Boire(ml)
3
5
10
15-20
20-25
30
40
0
0
Nbr. Boires/jour
7
7
6
5
3
3
Au besoin
Nour. Solide
       
+
++
+++

Source: Guide pratique de l'élevage félin, Paris, Éditions Royal Canin, 2000, 201 p.

 


Donner le biberon au chaton


Tout d’abord, vous pouvez placer le chaton dans une serviette. Cela vous facilitera peut-être la tâche car elle gardera vous et le chaton propre et l’empêchera de bouger pendant la tétée. Vous pouvez coller le chaton sur votre poitrine ou le placer sur votre cuisse, en prenant bien soin qu’il ne soit ni coucher ni en position debout comme vous le feriez avec un bébé humain. Ne tenez pas non plus le biberon en position verticale, il doit être tenu horizontalement et incliné en prenant garde que la tétine soit constamment remplie de lait.


Mouiller l’extérieur de la tétine avec le lait afin de la rendre appétante et insérez doucement la tétine dans la bouche du chaton. Au début, vous pouvez mettre une légère pression pour faire sortir une goutte ou deux de lait, ensuite laissez le chaton boire seul. N’appliquez pas une pression constante sur le biberon, vous risqueriez de lui donner plus de lait que ce qu’il peut en boire et causer des complications. Il est toujours mieux de donner des petites doses de lait et en donner plus souvent plutôt que d’allaiter le chat trop longtemps et de le gaver. Un gavage peut causer un ballonnement et des diarrhées. Une trop forte dose de lait peut également étouffer le chaton en s’introduisant dans ses poumons causant une pneumonie.

 

Si des bulles qui sortent du nez indiquent que le chat n’est pas capable de boire le lait assez rapidement, donc que les trous de la tétine sont trop gros et le lait s’écoule trop vite ou qu’il se trouve dans une mauvaise position.

 

Après la tétée, vous devrez maintenir le chaton debout avec son ventre contre votre épaule ou votre cuisse en lui massant et tapotant lentement le dos jusqu’à ce qu’il fasse un rot, libérant ainsi l’air absorbé durant son repas.

 

Durant la première semaine, vous devrez nourrir le chat aux deux heures. Ensuite, durant les 3 semaines suivantes, le cycle passe de trois à quatre heures. Ensuite, à partir de la quatrième semaine, vous pouvez les nourrir toutes les 6 à 12 heures et leur donner de la nourriture en boîte ou des croquettes préalablement trempée dans l’eau. L’alimentation diffère d’un animal à l’autre, alors n’hésitez pas à consulter un vétérinaire ou quelqu’un d’expérimenté en cas de doute.

Comment préparer et donner le biberon à un chaton orphelin. Sur cette image, un himalayen de 2 semaines.
Courtoisie de Blue Poem Himalayan Cattery

 


N’oubliez pas de faire bouillir les tétines, biberons et seringues avant chaque réutilisation.


Durant sa première semaine de vie, le chaton devrait peser entre 80 et 120 grammes et boire environ 32 cc de lait maternisé par jour. Sa consommation peut varier selon le poids, mais ce total doit être divisé en plusieurs allaitements répartis sur une journée. Il est difficile de nourrir le chaton de façon assidue, surtout la nuit, mais cela est important, spécialement si ce dernier est faible ou stressé. Un chaton qui a faim va se plaindre en permanence, déplacé sa tête de gauche à droite et téter les autres chatons ou les objets qui se trouvent à sa disposition.


Au cours de la deuxième semaine, le chaton devrait consommer environ 55 cc par jour et avoir gagné du poids.  La troisième semaine, ce chiffre se situe aux environs de 80 cc. En quatrième semaine, 100cc et environ 125 cc par jour rendu à la cinquième semaine. À ce stade, nous en somme à 5 à 7 tétées par jour.


Le chaton devrait poursuivre une croissance continue et observable aux cours de ses cinq semaines durant laquelle il est impératif de lui donner le biberon. En cas de doute, vous pouvez demander conseil  à votre clinique vétérinaire ou même en animalerie, qui généralement ne vous chargera rien pour ces quelques conseils.

 


Aider le chaton à éliminer


Durant les premiers jours de sa vie, la chatte lave ses chatons après les repas dans le but de stimuler le processus d’élimination des déchets. Autrement dit, lors des trois premières semaines de vie du chaton, vous devez vous assurez qu’il fait ses besoins correctement. Pour y arriver, vous devrez frotter l’anus et l’orifice urinaire du chaton avec un coton-tige ou une serviette douce imbibé d’eau tiède jusqu’à ce qu’il urine et défèque. Votre supervision à ce niveau est des plus importants afin d’éviter la constipation du chaton. Ne soyez pas inquiet sur le chaton ne défèque pas après chaque repas, mais il devrait y arriver plus d’une fois par jour. Les selles devraient être d’un brun jaunâtre avec une consistance de confiture. Si votre chaton est constipé et que son ventre est gonflé et dur, consulter rapidement un vétérinaire.

 

 

 Voir: Sources et références