Observations sur la robe des grands félins

Selon Alyse Brisson



Les lions

L’observation des lions blancs montre qu’ils conservent une légère coloration de la robe. Il semble qu’ils soient différents du lion commun de la même façon que le labrador sable l’est du labrador fauve. C’est-à-dire que la formation du pigment jaune est empêchée par un gène qui s’exprime s’il est donné par les deux parents au lionceau.

 

 

 

Ainsi, le mariage de deux lions clairs ne donnera que des lionceaux clairs.

Si l’un des lions est clair, et l’autre fauve ne portant pas le gène des lions clairs, tous les lionceaux seront fauves. Ils pourront avoir des descendants clairs si on les remarie à des lions clairs (un sur deux) ou fauves porteurs de clair (un sur quatre).


Le mariage de deux lions dont l’un au moins est fauve, et ne porte pas le gène clair, ne donnera aucun lion clair.

 

 

Le gène qui donne les lions clairs semble le même qui donne les chats argentés (smoke ou silver). Il a pour effet de limiter la production de phaeomélanine, le pigment jaune.

Contrairement au gène argent des chats domestiques, qui est dominant, celui des lions est récessif.

Chez le chat il suffit que l’un des parents donne le gène pour avoir des chatons argents. Chez le lion, les DEUX parents doivent donner le gène pour que naisse un lionceau dit blanc.

 

 

Les tigres


Les tigres dit blancs présentent une robe blanche marquée de raies brunes, plus foncées l’été que l’hiver. Ils ont les yeux bleus et les téguments (coussinets plantaires et truffe) dépigmentés.

Chez le chat et l’homme, il existe des individus qui présentent le même manque de pigmentation. Ils sont partiellement albinos. Les deux pigments qui les colorent (robe et tégument des tigres et des chats, cheveux des humains, yeux de tous), sont absents ou s’expriment de façon atténuée.

Pour le tigre, le pigment jaune est absent, et le pigment noir s’exprime de façon atténuée au niveau des rayures, alors qu’il est absent des coussinets plantaires et de la truffe, et les yeux sont bleus.

Le mariage de deux tigres dit blancs ne donnera que des tigres clairs.

 

 

Celui d’un tigre fauve et d’un tigre dits blanc donnera uniquement des tigres fauves si le tigre fauve ne porte pas le gène clair, un sur deux si le parent fauve porte le gène clair. TOUS les jeunes pourront redonner des tigres dits blancs s’ils sont remariés à des tigres clairs ou fauve porteur du gène des tigres clairs.

Chez le chat, le gène « ca » de l’albinos aux yeux bleus est peut répandu.


 

 

 

Les panthères et jaguars


Les panthères noires et les jaguars mélaniques ont en commun une robe noire, qui, au soleil, présente un fantôme accentué de la robe à rosettes des sujets non noirs. La robe naturelle a un fond jaune avec des dessins noirs. Chez les animaux noirs, le fond de la robe est envahi par le pigment noir qui tend à effacer les marques, de la même façon que chez le chat noir. Pour obtenir uniquement des sujets noirs, il suffit de marier des partenaires noirs entre eux.

Le gène est identique à celui des chats « non tabby ».


 



Conclusion

Les particularités retrouvées ponctuellement chez les félins sauvages sont cumulées chez le chat domestique. Cela n’a rien d’étonnant car le chat est un animal chez qui le camouflage n’a pas une importance majeure. De plus, l’homme a tôt fait de sélectionner les particularités qui dans la nature disparaissent rapidement.

 

 

 

 

Alyse Brisson
Auteur "De quelle couleur seront les chatons" 1990
et "Le chat de race" 2004
Les abyssins d’Alyse Pagerie
Email : This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.