Les soins prénatals

Quoi faire lorsque la chatte ne s'occupe pas bien de ses petits






 
Les soins prénatals chez la chatte:

 


Alimentation


Une chatte en gestation ou qui allaite a un besoin d’une alimentation plus calorique que normalement.  Une alimentation plus riche en matière grasse permet à la femelle d’avoir plus d’énergie et l’aide à donner plus de lait. Les chatons sont généralement plus costauds et vigoureux lorsque leur mère a une alimentation appropriée. Pour plus d’informations, veuillez lire le texte « Alimentation de la chatte en gestation ou lactation ».

 


Le stress chez la chatte


Comme les humains, les chattes sont sensibles aux émotions générées par leur environnement. Des changements trop fréquents ou trop importants peuvent être la cause d’excès de stress qui leur est préjudiciable et provoque des perturbations neuro-hormonales pouvant déclencher un avortement spontané.


Les causes les plus fréquentes sont les suivantes :



•    La nouveauté : intrus, modifications alimentaires brusques
•    La frustration : séparation, déménagement, manque d’attention
•    Les conflits : luttes hiérarchiques, interactions violentes avec d’autres chats, etc.
•    Les traumatismes : blessure, agression corporelle
•    Lieux inappropriés : bruits, vas et vient, lieux trop étroits
•    La nourriture : manque d’eau et de nourriture, heure du repas irrégulier, etc



Le stress génère de la peur et des incertitudes qui influent sur le comportement de la chatte et qui augmentent considérablement les risques de comportements problématiques lors de la mise bas. Le stress ayant un impact physiologique, une chatte longtemps soumise à un environnement instable devient anxieuse et ses fonctions digestives sont souvent perturbées. Elle développe des comportements pathologiques de substitution, souvent répétitifs, comme manger ou boire trop, faire un toilettage excessif, développer de l'hyperactivité, agresser son environnement, etc. Si la situation de stress se prolonge encore, l'animal devient dépressif ou bien régressif.

Une chatte nerveuse et soumise à un tel stress risque d’avoir des complications durant la gestation, et risque de faire un avortement spontané ou « fausse couche ». Dans d’autres cas, la chatte aura des comportements problématiques et ne donnera pas de soins postnataux.


La préparation de la maternité


Lorsque la chatte approche la fin de la gestation, il est important de prévoir le lieu où se déroulera la mise bas. Il est conseillé d’acclimater la femelle à cet endroit en la plaçant là quelques jours avant la mise bas. Cet endroit est préférablement calme et intime, où la femelle ne craindra pas pour la vie de ses chatons. Dans certain cas une cage peut-être conseillée, spécialement chez les femelles primipares. Une maternité convenable ainsi qu’une bonne préparation sont essentielles, car ils préviennent généralement beaucoup de problèmes évitables et qui, en fin de compte, peuvent causer du stress chez la femelle voire même la mort des chatons. Pour plus d’information à ce sujet, veuillez lire « Préparation de la maternité ».





 Voir: Sources et références