LE CRÈME POINT

 


Purring Army Snow Princess | Femelle Crème Point | Purring Army Cattery







GC,DW Purr.A. Queen-of-my-Heart
Femelle - Crème Point
Purring Army Cattery
Shaparack Mango
Mâle - Crème Point
Shaparack Cattery
CH Saparack Fanta
Femelle - Crème Point
Shaparack Cattery

 


Coussinet

Truffe

Lèvre

Oreille

 

Mieux connue sous le nom de « Cream Point », cette couleur récessive est la dilution du flame point, obtenue par deux gènes dilués additionnés au roux. La coloration du masque et aux extrémités de la robe du chat se présente comme un roux ou orange pâle et dilué, alors que le reste du corps est blanc, voir légèrement crème lorsque le chat prend de l’âge. La différence entre un crème point et un flame point peut être subtile lorsque l'on observe le visage du chat, la couleur flame se présente comme un marquage roux vif, alors que le crème est plus pâle et dilué. Cette robe, qui reste quelques fois blanche malgré le vieillissement du chat, donne une expression très douce aux persans colourpoint de couleur crème point. Les himalayens de couleur crème ont d’ailleurs la réputation d’être des chats passif, calme et imperturbable.

La couleur Crème Point fût acceptée par la CFA en 1979. Selon les standards du LOOF, les principaux critères de sélection d'un colourpoint, se présentent comme suit: "Dans cette division, il doit y avoir un contraste net entre la couleur des points, qui est la plus homogène possible, et celle du corps qui est uniforme. L’absence de marques fantômes est souhaitée, avec toutefois une tolérance chez les chats tabby. Il doit être tenu compte de l’effet de l’âge et de la couleur de base sur l’évolution du patron : les points sont souvent incomplètement développés chez le chaton, surtout dans les teintes diluées, tandis que des ombres plus foncées sur le corps d’un chat mature sont normales."

 

 

LE CRÈME LYNX (TABBY) POINT

 

GC RW MARINS BVLGARI-BVLGARI  | Mâle - Crème Lynx Point | MARINS Cattery







CH Sandypaws Cupid of Everwind
Mâle - Crème Lynx Point
Everwind Cattery 
 Trésors-Félin Binx
Mâle - Crème Lynx Point
Chatterie Katsha
IC Vistoria Campari of Benoma DSM
Mâle - Crème Lynx Point
Benoma Cattery

 


Coussinet

Truffe

Lèvre

Oreille

 

La couleur crème lynx point fut officiellement reconnue et acceptée par la CFA en 1993. C’est un crème point qui possède le gène dominant « agouti », dont il a hérité d’au moins un des parents. Ce gène est le responsable du marquage « Lynx » ou « Tabby » que l’on retrouve chez un grand nombre de races félines. Ces rayures, qui se retrouvent donc au niveau des pattes, de la queue et dans le front du persan colourpoint, ont gagné de la popularité au cours des années 1980 et sont maintenant présentes dans grands nombres d’élevages.

Mais ces marques sont souvent discrètes, surtout chez le chaton. Il est possible de reconnaître un chat « tabby » en observant sa lèvre et son nez.  Le dessous de son nez présente un pelage blanc, d’une forme qui ressemble à un noeud papillon. Le nez est couleur brique plus ou moins foncée, entouré d'une ligne de la couleur de base (crème pour un crème lynx point), alors qu'il est entièrement coloré chez un non tabby et sans blanc à cet endroit.

Toujours chez le chat tabby, la bordure et l’intérieur de l’oreille se présenteront aussi comme blanc, alors qu’on y verra de la couleur chez un chat non tabby. Cette coloration rentre dans l’oreille sur environ 1 mm. Pour le reste, le chat qui présente un marquage lynx est en tout point similaire à un crème point normal. C’est détails peuvent être subtil chez le crème point, la coloration crème étant quelques fois assez pâle.


Vous pouvez trouver davantage d’information au sujet du marquage Lynx en vous visitant nos pages d’information sur « l’histoire du marquage lynx ou tabby » et « Tabby ou non tabby et quel tabby ? », un texte qui présente l’explication génétique du marquage tabby.

 

 

 

Comparaison de couleur d'un chaton devenu adulte

 

0 Semaines 0 ans
Photo non disponible

 

6 Semaines 18 Mois
Trésors Félin Binx | Mâle - Crème Lynx Point | Chatterie Katsha

 

 

 

 Voir: Sources et références